Le SFCD

Mission

Soutenir :

permettre l’entraide et rompre l’isolement des femmes chirurgiens-dentistes grâce à la convivialité de notre syndicat.

Fédérer :

favoriser les contacts et le partage d’expériences personnelles au sein d’une même profession.

Construire :

suivre une ligne directrice guidée par une vision prospective ; les choix du SFCD confèrent reconnaissance et identification.

Défendre :

par définition, le syndicat défend les intérêts et l’exercice de la profession ; se faire entendre des pouvoirs publics et notamment asseoir la place des femmes dans la profession (encore peu représentées dans les instances professionnelles).

Et …. Informer :

dans un monde où tout bouge très vite, il est important que le syndicat soit là pour veiller à informer les consoeurs des nouvelles lois qui touchent notre exercice en tant que praticien, employeur, etc. ; informer, c’est donner la possibilité à chaque consœur de faire ses choix avec ses propres convictions.

Pour en savoir plus et connaître les statuts du SFCD, cliquer ici  

groupe banderole syndicat SFCD

Charte ethique du SFCD

Seul syndicat de femmes et syndicat le plus ancien de la profession (1935), le SFCD est un interlocuteur officiel, légitime et reconnu par tous. Il fait entendre la voix des femmes avec toutes leurs spécificités aussi bien sur l’exercice professionnel que sur leur vision du monde.

Le nombre de femmes dans nos instances professionnelles restant toujours faible, le SFCD favorise leur représentativité grâce à un fonctionnement transversal :

  • Tous les modes d’exercice sont pris en compte. Cela permet de dégager les problèmes typiquement féminins.
  • Le SFCD travaille en complémentarité avec les autres structures professionnelles afin de mettre en place des solutions.

Son approche prospective, sa vigilance et un travail collectif permettent d’informer et de défendre les femmes chirurgiens-dentistes.

Un débat contradictoire entre les différents membres du SFCD, dans un esprit de tolérance, permet d’aboutir à un consensus.

Le SFCD fait prendre conscience aux consoeurs de leurs possibilités et de leurs devoirs, les invitant à se former et à prendre leurs responsabilités.

Les acquis du SFCD ont démontré sa capacité de mobilisation.

Dans cette optique, les adhérentes mettent en exergue les qualités suivantes :

  • la compétence et l’efficacité,
  • la responsabilité :
    • réagir selon les principes de la citoyenneté avec courage
    • réfléchir et savoir émettre des critiques constructives
    • agir en vue de soutenir l’action du syndicat et de la conforter
  • la convivialité :
    • avoir l’esprit de tolérance et le respect d’autrui
    • travailler en équipe dans la bonne entente.
  • la communication dans le sens le plus large possible.
  • la promotion de la santé est une démarche collective. Grâce à son travail complémentaire avec d’autres syndicats, organisations professionnelles et institutions le SFCD représente une force de proposition reconnue.

Chaque adhérente a pour objectif de :

  • permettre des échanges entre les femmes chirurgiens-dentistes par l’entraide, la convivialité, et l’information.
  • faire connaître et partager les idées des femmes chirurgiens-dentistes au sein du système de santé.
  • défendre l’exercice de la profession et les intérêts des professionnels avec une approche spécifiquement féminine.

Par notre réactivité et nos idées, nous avons la volonté de contribuer à l’amélioration de la condition de la femme chirurgien-dentiste et à une évolution harmonieuse du travail, utile à la profession et à la société.

Retenant que la santé est un effort collectif pour le bien-être individuel, le SFCD doit être un partenaire capable de :


Soutenir  Fédérer  Construire  Défendre  Informer

Réflexion du SFCD

Ethique médicale : le point de vue du SFCD

L’éthique est une démarche intellectuelle qui guide notre pratique professionnelle.
Notre pratique, basée sur le colloque singulier *, place le patient au cœur de notre activité.
Le praticien organise les soins autour du patient.
Dans un climat de respect mutuel, par son écoute, sa compétence et son honnêteté, le praticien se donne les moyens de gagner la confiance de son patient.

Par son action éducative et des soins de qualité, le praticien tend à améliorer la santé de son patient et à répondre à ses attentes.
Notre statut de professionnel de santé implique une attention à l’autre faite d’humanisme, de compassion et de tolérance.
La chirurgie dentaire est une activité professionnelle dont la réalité économique est niée.

Nous ne pouvons parler de notre activité professionnelle sans en envisager le côté financier. Nous ne sommes pas dans une logique commerciale mais dans une dynamique économique.

La rémunération est la conséquence de notre activité professionnelle. Cette rémunération n’est pas notre but initial, mais elle doit nous permettre de mettre en œuvre notre éthique et notre pratique.

Nos obligations professionnelles ne doivent pas être un frein à l’éthique et à la pratique.
Il est donc nécessaire de trouver un équilibre entre la réalité économique et l’éthique médicale.
C’est à cette condition, que le chirurgien dentiste, professionnel responsable, conscient des réalités, pourra remplir son rôle de professionnel de santé.

(Document de synthèse issu du séminaire du SFCD 2006)

* Le colloque singulier est par définition le cadre de la rencontre entre un médecin et un patient. La confidentialité et la compétence sont des préalables incontournables de cette rencontre, Source : http://www.icampus.ucl.ac.be