LU POUR VOUS : Irrigation en endodontie

03/08/2010

Irrigation-en-endodontie-sfcd

Pas de traitement canalaire sans irrigation
Source : Clinic-mai -vol.31 […]

Voir plus

Partager cet article

Etape indispensable

Quelque soit la technique de préparation canalaire utilisée, il ne faut pas oublier que l’irrigation canalaire commence dès l’ouverture de la chambre pulpaire et se termine avec le séchage des canaux. Pour quelles raisons cette étape est-elle aussi importante ?
– pour une asepsie du système canalaire dans sa totalité
– pour lubrifier les parois canalaires et faciliter le passage d’instruments non encrassés
– pour la mise en suspension et l’élimination des débris organo-minéraux canalaires
– pour suprimer la couche d’enduit pariétal générée par l’action des instruments endocalaires

Quelle sont les critères de choix d’une solution d’irrigation ?

– biocompatibilité maximale pour le respect des tissus de soutien
– antiseptique non toxique pour le périapex
– protéolytique
– chélatante
– mouillabilité élevée pour une meilleur diffusion sur les parois, dans les canaux accessoires et dans les tubules dentinaires
– elle ne doit pas modifier les propriétés mécaniques de la dentine
– le temps de rinçage doit être de 20 à 30 minutes.

Aucune solution ne satisfait actuellement à tous ces paramètres

  • L’hypochlorite de sodium (NaOCl) est la solution la mieux adaptée aux impératifs actuels de l’irrigation en endodontie  :
– elle permet une antiseptie rapide  en agissant sur un large spectre bactérien,
– elle a une action sporicide et fongicide
– son action virucide permet l’élimination des virus les plus dangereux : VIH, Herpes simplex virus 1 et 2, virus de l’hépatite A et B
–  la dissolution du tissu pulpaire indispensable avant toute désinfection se fait grâce à son action protéolytique (mais le rinçage doit être renouvelé)
– c’est une excellente solution lubrifiante avec une mouillabilité élevée
– la cytotoxicité est limitée lorsqu’elle est utilisée en endodontie à des concentrations de 2,5 à 3,5 %
  • EDTA ou acide éthylène diamine tétracétique

L’hypochlorite de sodium ne permet pas d’éliminer l’enduit pariétal (ou smyr layer) parce qu’elle n’a aucune propriété chélatante. Il est donc indispensable d’associer en  phase finale une solution chélatante. Actuellement l’EDTA est la solution de choix pour cette action. Depuis de nombreuses années nous utilisons  cette solution à des concentrations de  15 à 17 %. Mais à ces concentrations l’EDTA provoque une déminéralisation excessive de la dentine péritubulaire et intratubulaire. Il serait donc préférable d’utiliser des solutions à 10 %.

  • La Chlorhexidine à 2%

La Chlorhexidine à 2 % est une bonne solution antibactérienne mais elle n’a ni propriété protéolytique ni propriété chélatante. On peut l’utiliser en endodontie, comme solution d’irrigation d’appoint, en cas de persistance d’infection ou en cas d’allergie à l’hypochlorite de sodium.

Attention à ne pas mettre en contact la chlorhexidine et l’hypochlorite : on risque d’avoir une précipitation brûnatre insoluble. Il est également déconseillé de chauffer cette solution pour la même raison.

Activateurs de solution d’irrigation

Le chauffage (in vitro) d’une solution d’hypochlorite de sodium augmente la capacité organolytique et l’effet antibactérien !

La vibration sonique et l’agitation mécanique des solutions de NaOCl sont toujours d’actualité : ces actions favorisent la suspension des débris et une propulsion de la solution sur les parois, tubules et canaux latéraux.

Les ultrasons utilisés en technique “passive” (sans contact direct avec les parois canalaires) sont encore plus efficaces. Avec l’agitation de l’hypochlorite de sodium, on désorganise le biofilm bactérien ce qui augmente  l’activité antibactérienne.

Rinçage final

Après utilisation d’hypochlorite de sodium on rince avec une solution chélatante. Et après, on rince avec quelle solution ? Soit on utilise une solution d’hypochlorite de sodium à 2,5 % ou 3,5 %, soit on utilise du sérum physiologique, soit on sèche tout simplement.
Partager cet article

Dernière actualités

Dernière publication : Revue IFCD 47

Notre revue d'été est sortie ! A lire à la plage, ou bien installée dans un transat autour de la piscine !

En savoir plus
rac-zéro, syndicat SFCD
Reste à charge Zéro, les mutuelles se dévoilent

Quelle sera la complémentaire qui gagnera le plus de parts de marché ?

En savoir plus
Toutes les actualités