Sfcd > Actualités > Disparition de Marie Dedieu

Disparition de Marie Dedieu

19.10.2011 par SFCD

Enlevée à son domicile sur l'île de Manda au Kenya dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre, Marie Dedieu a d'abord été détenue par ses ravisseurs dans le petit village côtier de Ras Kamboni, du côté somalien de la frontière. Elle avait ensuite été emmenée dans une localité voisine, toujours dans la région somalienne du Bas Juba contiguë à la frontière kényane, selon des sources locales.

L'annonce de sa mort a suscité une profonde émotion dans cette région. La France compte encore huit de ses ressortissants en otages dans le monde. Marie Dedieu est le quatrième otage français à mourir en captivité en 14 mois.
Marie Dedieu fut une militante engagée dans le mouvement féministe historique des années 70. Elle était "l'une des proches d'Antoinette Fouque", qui co-fonda le Mouvement de libération des femmes (MLF) en 1968.
Marie Dedieu était également, directrice de publication du Torchon brûle, le journal du MLF, qui publia six numéros entre 1971 et 1973. Elle avait aussi fait partie des signataires, en 1971, du "Manifeste des 343 salopes" qui, à la une de l'hebdomadaire Le Nouvel Observateur, proclamèrent avoir bravé l'interdit de l'avortement.