Sfcd > Actualités > Appel à participation consultation citoyenne

Appel à participation consultation citoyenne

14.09.2018 par SFCD

APPEL à PARTICIPER à LA CONSULTATION CITOYENNE dans toute l’EUROPE
Des consultations citoyennes ont lieu depuis Mai dans chaque pays européen, à l’initiative de la France.
Vous pouvez exprimer vos attentes, vos propositions en :

- participant à des réunions publiques (756 prévues en France d’ici fin Octobre),

- ou en répondant au questionnaire en ligne (durée 20 mn) avant le 31 octobre sur :

gouvernement.fr http:/quelleestvotreeurope.fr

Une analyse sera faite par un groupe de chercheurs et les propositions faites seront remises au président en fin d’année .
Seulement 42000 réponses en ligne actuellement en France : donc merci de communiquer auprès de vos proches.
La Hongrie et L’Allemagne ont répondu massivement, faisons entendre la voix de la France !
Les propositions de SFCD, que vous pouvez relayer dans le questionnaire :
-    protection de la vulnérabilité et de la dignité de la persone (pauvreté, accès au soin, accès au travail,..)
- protection de l’environnement pour lutter contre la pollution et les maladies environnementales, pour améliorer la santé et les conditions de vie.
-    le numérique est un outil qui doit être cadré par des garde-fous réglementaires.
-    harmonisation du statut juridique des sociétés
-    harmonisation sociale
-    les Investisseurs financiers dans certaines professions conduisent à une perte de qualité et à une rentabilité au détriment des services
-    conserver l’indépendance, les valeurs, l’éthique des professionnels de santé et créer une réglementation européenne.
-    créer un référentiel de compétences communes par métier et prévoir des mises à niveau.

M Tomaras, chef d’unité adjoint à la Commission européenne nous invite à participer massivement car les grandes entreprises et les grandes associations, s’expriment largement, les citoyens très peu…

La Commission européenne est très  preneuse de l’avis des PME et des indépendants.

C’est l’occasion unique d’interpeller la Commission sur des sujets dont elle ne se préoccupe pas ce qui cause la perte de confiance, voire la méfiance, des européens dans ces institutions.