Sfcd > Actualités > LU POUR VOUS : Hommages aux artistes féminines

LU POUR VOUS : Hommages aux artistes féminines

06.10.2013 par E. Peyrouty

Les femmes artistes exposent au Palais de Papes à AVIGNON du 6 juin au 11 Novembre

A l’occasion de l’anniversaire de l’internement de Camille Claudel, dont le talent a été reconnu bien trop tard, Louise Bourgeois, Kiki Smith, Jana Sterbak et d’autres artistes ont répondu à l’appel d'Eric Mézil, commissaire de l’exposition.

 

« J’ai voulu mettre en lumière celles qui ont du se battre deux fois plus pour s’imposer » dit Eric Mézil


Le choix du lieu n’est pas anodin, ce haut lieu chargé d’histoire est aussi symbolique. La parité n’est pas seulement une histoire de chiffre, il faut rendre visible le travail et le talent des femmes qui ne sont pas si nouveaux en matière d’art.


On dénombre 60% d’étudiantes dans les écoles d’art, malgré tout les femmes peinent encore à faire valoir leur talent, comme s’il existait dans l’art, de même que dans la société et ceci malgré la consécration de quelques unes, une barrière infranchissable.


Selon les données d’artprice, agence qui recense la côte d’une œuvre d’art, les œuvres féminines sont en moyenne cotées 27 % de moins que celles des hommes, ce qui correspond aux moyennes que l’ont retrouvent chez les salariées. L’évaluation du travail, du talent, obéit à des codes très masculins difficiles à mettre en lumière.


Pour émerger dans le monde de l’art, le talent ne suffit pas, il faut convaincre, avoir un réseau, se faire remarquer.. .ce que les femmes ne savent pas faire. Ou peut être que ce mode de fonctionnement ne leur correspond pas, ainsi peinent elles à trouver leur propre voie pour faire reconnaître leur talent.


Cette exposition veut sensibiliser le public. On ne peut que se réjouir de l’initiative et souhaiter que l’objectif soit atteint.


Sans résultats visibles, devra-t-on envisager de se mobiliser toutes et organiser une opération déjà prônée par des féministes américaines, « entrer nues dans les musées » pour que les choses changent !!! pas seulement pour les artistes !


Source : Le monde du 28 septembre 2013