Sfcd > Actualités > L'accès partiel, c'est non !

L'accès partiel, c'est non !

09.10.2017 par SFCD

Le SFCD félicite la commission des affaires sociales et sa rapporteuse la sénatrice Corinne Imbert pour sa décision, le 5 octobre dernier, dans le cadre de la procédure de ratification de l’ordonnance relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles dans le domaine de la santé, de supprimer les dispositions ouvrant l'accès partiel aux professionnels de santé européens.

Lors de son audition, le 30 août, par la commission, le SFCD avait clairement exprimé ses craintes sur le risque de dégradation de la qualité des soins que cette mesure fait courir pour les patients français et sur le risque de la possibilité d’un découpage dans la logique de transformation des professions de santé comme celle de chirurgien-dentiste en champ d’activités professionnelles accélérant la dérèglementation de nos professions et imposant de fait la marchandisation des soins.

Cette ordonnance ne doit pas faire prévaloir les intérêts marchands et consuméristes sur la qualité des soins et donc la sécurité des patients.

Le SFCD souhaite qu’en séance les sénateurs entérinent la position de la commission.
 

Pour télécharger ce Communiqué de Presse, c'est ICI.

Pour télécharger le rapport de la commission des afaires sociales du Sénat du 05/10/17 sur ce sujet, c'est ICI.