Sfcd > Actualités > Enfin ...

Enfin ...

20.05.2015 par Evelyne Peyrouty

ENFIN, elles parlent ces professionnelles qui en ont assez d’être considérées pour leur charme et non leur professionnalisme. Paru dans le journal libération, ce manifeste de journalistes femmes a suscité toute sorte de réactions comme en 1945 lorsque les femmes ont voté pour la première fois en France.

Il faut rappeler que les françaises sont les dernières européennes à avoir été autorisées à voter, avec les hongroises et les Suisses.
Est-ce pour cela qu’il faut du temps aux françaises et aux français pour intégrer l’idée qu’hommes et femmes sont égaux en droits.
La France est aussi le pays qui compte le plus grand nombre de lois pour que cette égalité soit respectée, nous sommes pourtant au 46° rang mondial pour l’application de ces droits !
Présentation de listes paritaires aux élections départementales, seulement 10% de femmes élues ! ?
Sommes-nous légitimes, sommes-nous représentatives ?

Quand les femmes cesseront elles de se poser ces questions et d’applaudir quand un homme aux idées rétrogrades, le verbe haut et fougueux s’oppose à la liberté fondamentale des femmes de former un groupe ? C’est pourtant ce qu’il se passe et s’est passé maintes fois dans notre profession.
SFCD n’a pas à avoir de complexes, le leadership au féminin existe, nous sommes bien là et notre légitimité et représentativité n’est pas à démontrer, elle est…

Notre logo rose est chaleureux, les formes à notre image ouvrent les portes aux rencontres riches et au débat d’idées. Les hommes progressistes nous ont déjà rejoins dans nos formations.
Quelle belle occasion est donnée aux femmes chirurgiens dentistes de s’exprimer, nous ne voyons pas forcément les choses de la même façon et pour l’instant, la mixité des groupes ne valorise pas les idées avancées par les femmes….

Je conclurai de la même façon que les femmes du 4 Mai 2015 dans libé « ce que nous aurions aimé, c’est de ne pas avoir à écrire ces mots en 2015 »
 

Pour accéder au texte paru dans Libération, c'est par ICI