Sfcd > Dossiers > Le coin des orthodontistes > Quelle orthodontie pour demain ?

Quelle orthodontie pour demain ?

01.11.2004

Importance de l’éducation fonctionnelle chez le jeune enfant et d’une consultation précoce en orthodontie

L’orthodontie précoce est une pratique visant la prévention des malocclusions et leur interception afin d’éviter un long travail de plusieurs années en multibagues si on attend l’âge de 11-12 ans voire plus pour débuter un traitement : ce sont des moyens mis en œuvre pour éviter qu’une malocclusion ne continue à se développer ce qui sera préférable à un traitement tardif de réhabilitation.

On se doit d’adopter une approche fonctionnaliste des patients.

Le rétablissement d’une bonne fonction est gage de stabilité et réduit les traitements multibagues qui parfois même ne seront plus indispensables.

L’interception diminue la difficulté du cas et permet de guider favorablement la croissance faciale et l’éruption dentaire : les extractions seront moins fréquentes et le résultat plus stable.

L’omnipraticien doit prendre conscience que «prévention en orthodontie» ne veut pas nécessairement dire «appareil». La prévention peut consister en des conseils ou des interventions simples qui rendront un réel service aux enfants.

Il s’agit tout d’abord de rétablir au plus tôt un équilibre musculaire entre joues, lèvres et langue afin de restituer les conditions idéales d’une bonne croissance :

on peut améliorer les anomalies verticales (béances, supraclusions) en agissant sur la succion du pouce, les dysfonctions linguales ou labiales, les troubles de la respiration, en collaboration avec les spécialistes concernés,
 

on peut traiter précocement les anomalies transversales (endognathie du maxillaire supérieur le plus souvent) présentant un articulé croisé uni ou bilatéral, une déviation mandibulaire, des troubles de la mastication,


3°  on peut traiter les anomalies antéro-postérieures (rétro-mandibulies par des appareils propulseurs, prognathies mandibulaires souvent associées à une hypoplasie du maxillaire supérieur et se traduisant par un inversé d’articulé antérieur…)

Il s’agit également de traiter précocement les cas de dysharmonie dento-maxillaire et d’encombrement incisif en privilégiant les extractions pilotées de dents lactéales, en utilisant par différents moyens le «Lee Way Space»

On peut aussi extraire des dents temporaires qui gênent l’évolution des dents définitives sous-jacentes et ainsi éviter des malpositions, ou des dents incluses.

On peut noter en général une bonne acceptation d’un traitement précoce si l’enfant est assez mature et si les parents sont coopérants.

D’où l’intérêt d’attirer l’attention des omnipraticiens habitués à soigner ces jeunes enfants. Ils pourront découvrir des cas risquant de s’aggraver avec la croissance et informer les parents de l'enfant sur la nécessité d’une consultation précoce en orthodontie.

L’orthodontie du 3ème millénaire doit être une orthodontie préventive et comportementale où l’aspect médical doit dominer l’aspect technique.