Sfcd > Dossiers > Le coin des orthodontistes > La communication au cabinet d'orthodontie

La communication au cabinet d'orthodontie

17.08.2010

Le devoir d’information du patient et de sa famille fait partie de nos obligations professionnelles.

L’information orale n’étant pas souvent bien retenue, l’information écrite s’avère nécessaire et obligatoire d’où la nécessité, afin d’éviter certains problèmes, d’établir différentes fiches d’information concernant la description des appareils mis en place, leur utilité, les précautions à prendre …, le suivi des soins à effectuer chez le chirurgien dentiste traitant, les conseils de brossage, la rééducation de la déglutition, etc.

Informer permet de :

* Responsabiliser le patient et sa famille
* Eviter des incidents (mauvaise manipulation des appareils, caries, etc.)
* Partager les réussites et les échecs
* Bien établir les responsabilités en cas de difficultés ou de problèmes au cours ou après le traitement (tâches de déminéralisation suite à une mauvaise hygiène par exemple …)

Il paraît donc important dans ce cadre là de prévoir pour chaque traitement un livret contenant différentes fiches permettant une meilleure communication entre l’orthodontiste, le chirurgien dentiste traitant la famille et le patient.

Par exemple, il sera important d’établir un tableau de correspondance avec le chirurgien dentiste comprenant :
* La date à laquelle l’orthodontiste demande un contrôle de l’état dentaire du patient,
* Les soins demandés (extractions, radios, soins, détartrage),
* La date du contrôle chez le dentiste traitant,
* La description des soins effectués par lui,
* La date à laquelle le prochain contrôle devra avoir lieu.

Bon nombre de parents pensent en effet que l’enfant étant suivi en orthodontie, il n’a plus besoin de revenir chez son dentiste traitant.

Ce tableau permet à l’orthodontiste de contrôler la date de réalisation des soins demandés par lui- même, et d’avoir une preuve légale au cas où le traitement ODF aurait duré plus longtemps que prévu à cause de soins non effectués à temps ou en cas de caries consécutives à un suivi non régulier comme demandé.

Finis la perte des petites cartes et les inutiles appels téléphoniques !

En plus, ces fiches permettent aux parents qui n’ont pas la possibilité d’accompagner leurs enfants d’être informés et d’être ainsi pleinement associés au traitement : ils se sentiront réconfortés et rassurés quant à la qualité des soins qu’ils entreprennent et l’évolution du traitement.