Sfcd > Dossiers > Santé > Anorexie-Boulimie et lésions bucco-dentaires

Anorexie-Boulimie et lésions bucco-dentaires

27.06.2009

ANOREXIE-BOULIMIE ET LESIONS BUCCO-DENTAIRES

L'anorexie et la boulimie sont des troubles du comportement alimentaire (TCA) à ne pas prendre à la légère. Le malade doit être pris en charge par le médecin généraliste et le psychiatre. Il semblerait que 15 % des filles (de 14 à 25 ans) soient concernées à des degrés divers. L'anorexie mentale (ou anorexie psychogène) est souvent associée à des épisodes (crises) boulimiques : c'est le syndrome d'anorexie-boulimie. Les individus atteints sont en grande souffrance psychologique. Ils ingurgitent des quantités importantes d'aliments pour ensuite se faire vomir et éviter ainsi de grossir. 
 

Outre les problèmes de santé engendrés par la malnutrition et les carences multiples, cette maladie a bien sûr des conséquences au niveau de la sphère bucco-dentaire : lésions dentaires, problèmes muqueux et gingivaux,  bruxismes.

 
Lésions dentaires

- Érosions amélaires massives, surtout sur les faces palatines et linguales des incisives maxillaires et mandibulaires, consécutives à l'attaque acide des vomissements.  Elles apparaissent environ après 2 ans de pratique de vomissements réguliers (certaines se font vomir plusieurs fois par jour). Les lésions sont irréversibles et nécessitent d'importantes réparations. Lorsque la pathologie est plus sévère on peut voir apparaître des lésions vestibulaires. L'attaque de l'émail peut être telle qu'elle disparaît complètement et les dents prennent alors une coloration jaune. À ce stade la sensibilité au froid et au chaud est intense.

- Mylolyses dues à des collets déminéralisés suite à des brossages intensifs et au bruxisme (stress intense).

- Caries souvent profondes dues à la fragilité de l'émail déjà érodé et à un apport alimentaire important très sucré et acide (boissons gazeuses sucrées, jus de citron, pamplemousse, chocolat....). Il existe également chez ces patientes une sécrétion salivaire diminuée et plus acide que la normale (pH 6 à 6,4)
 
Lésions muqueuses et parodontales

- Gingivites, parodontites et halitoses dus à des carences vitaminiques, protéiniques et en sels minéraux. L'état parodontal est souvent altéré par la présence importante de plaque dentaire ; l'hygiène bucco-dentaire est réduite lors de problèmes psychiques. Un anémie par carence en fer entraîne une paleur de la muqueuse intra-buccale.

- Présence d'un érythème généralisé du à plusieurs facteurs :
 
Une irritation chronique des muqueuses est présente, elle est due à la régurgitation acide régulière.
Une xérostomie entraînant une perte de la couche protectrice et lubrifiante de la muqueuse ; plusieurs facteurs sont en cause : déshydratation, traitement à base d'anxiolytiques et/ou d'antidépresseurs, déficience des glandes salivaires.
Chéilite (lèvres sèches,craquelées) consécutive aux régurgitations et aux carences nutritionnelles.
Des lésions traumatiques muqueuses au niveau de la langue et du palais sont provoquées par les doigts ou objets servant à faire vomir ainsi que par l'ingestion trop rapide des aliments lors de la crise de boulimie.
 
Autres symptômes

- Hyperparotidie non durable

- Anémie et troubles électrolytiques provoqués par les vomissements et les prises de laxatifs pouvant être la source de complications physiques tels que : tétanie, crises convulsives, arythmie cardiaque, faiblesse musculaire ; de plus, ces troubles peuvent être exacerbés par le stress des soins.

- Difficultés relationnelles qui compliquent la relation thérapeutique et la communication et rendront la collaboration délicate. Ce sont souvent des jeunes filles présentant une névrose hystérique ou obsessionnelle concomitante à un état dépressif.
 
Rôle du chirurgien-dentiste

Les lésions provoquées par l'anorexie et la boulimie sont sérieuses et même désastreuses dans certains cas. Elles sont douloureuses et irréversibles. Nous devons être attentifs à ces symptômes et lorsqu'on les diagnostique il est nécessaire de confier sa patiente à un service spécialisé dans la prise en charge des troubles du comportement alimentaire si elle n'est pas encore suivie. Il est nécessaire de ne pas négliger le degré de dénutrition des patientes.
 
Traitements préventifs

Motivation à l'hygiène bucco-dentaire. Il ne faut pas se brosser les dents immédiatement après le vomissement : un facteur mécanique d'abrasion s'ajoute à l'effet corrosif de l'acide. Il est conseillé de faire un bain de bouche avec un produits de rinçage à Ph neutre (eau avec ou sans bicarbonate). Prévenir les personnes concernées de l'effet négatif des boissons acides et conseiller de boire de l'eau. Utilisation d'un dentifrice non abrasif et d'une brosse à dent à poils très souple. Préconiser la mastication de chewing-gum (sans sucre) et si nécessaire des médicament pour stimuler la salive. Préconiser une gouttière de fluoration ou réaliser une gouttière de protection qui évitera le contact du bol acide avec les dents pendant le vomissement.
 
Traitements curatifs

Traitement de l'hypersensibilité par une hygiène appropriée et un traitement local adéquat.
Soins des caries, mylolyses et abrasions de l'émail par des soins conservateurs ou prothétiques.
Soins parodontaux adaptés. Dans les cas ou les dents sont très délabrées il faut prévoir la réhabilitation des deux arcades dentaires. En vue d'une coopération du patient et un suivi régulier des soins et de l'hygiène il faut se mettre en rapport avec le médecin traitant et/ou le psychiatre traitant. Il faut aussi noter que ces patients peuvent avoir une demande déraisonnables au niveau des soins et avoir des comportements à tendances autodestructrices parodontales.